la boite à outil du formateur

Chez Numericoach, nous vous permettons de suivre une formation professionnelle continue avec plusieurs modules de formation. Les différents formateurs vont concevoir des formations et animer des actions. Numericoach est spécialisé dans la formation à distance (classe virtuelle) mais la formation initiale est également préconisée. Si vous avez lu l’article “bien préparer sa venue en formation” , peut-être vous êtes vous dit qu’il manquait une petite (grosse) partie dans la formation en entreprise! J’ai nommé la palette d’outils en tout genre conçue par les formateurs certifiés et les concepteurs pédagogiques. Elle est indispensable dans son plan de formation 

Sans ces outils pas de formation professionnelle mais … de l’improvisation 

Dans cet article nous vous emmenons dans les coulisses du métier de formateur et de concepteur pédagogique. Numericoach vous ouvre sa boîte à outils et vous propose de passer en revue et de décortiquer chacun d’entre eux. 

 

Les outils visibles des apprenants

Commençons par les outils connus et visibles de tous. Que vous soyez formateur-consultant, apprenant ou ancien élève vous en avez déjà entendu parler !  

  • Le programme de formation (QUALIOPI)

C’est un peu comme la vitrine de l’organisme de formation. Il permet aux personnes souhaitant se former de choisir la formation adaptée aux objectifs qu’ils souhaitent atteindre et aux formateurs qualifiés de construire leur formation interne. 

Il doit répondre à certaines exigences comme : 

  • Comporter une progression pédagogique ;
  • Comporter des objectifs pédagogiques évaluables (cf: Taxonomie de Bloom). 

On peut aussi y trouver d’autres informations : 

  • Le public concerné et le nombre de participants ;
  • La durée et les modalités pédagogiques ;
  • Le niveau requis ou prérequis pédagogique ;
  • Un résumé accrocheur du contenu de la formation (plus digeste pour les apprenants qu’une liste d’objectifs).

Pour ce qui est de la forme, vous êtes libres de façonner votre catalogue de formation à votre image: diaporama, traitement texte, bullet point ou document rédigé. 

boite à outils du formateur : formation qualiopi

  • Les fichiers d’exercices ou les cas pratiques 

Les fichiers d’exercices peuvent être optionnels. Tout dépend du sujet de la formation et des modalités pédagogiques que vous déployez. 

Ils peuvent être plus ou moins guidés, plus ou moins contextualisés,  gamifiés, ou personnalisés.

Chez numericoach, nous avons fait le choix de proposer trois grandes familles de la suite bureautique Google Workspace : 

  • Des fichiers d’exercices contextualisés ou non  (Docs, Sheets, Slide)
  • Des formations sans fichier d’exercices avec des consignes à réaliser directement sur les outils digitaux  (Gmail, Drive …)
  • Des formations avec des fichiers d’exercices personnalisés en fonction de cas d’usage client 

 

  • Le support de formation

C’est aussi un outil complètement optionnel ! Même si l’on voit se multiplier les présentations numériques, les supports de formation mal conçus peuvent desservir la cause du formateur expérimenté et devenir contre pédagogique. 

Pour ne pas se tromper dans le choix de proposer des supports pédagogiques ou non et dans leur réalisation, nous vous proposons un chemin très simple. 

Retour à la définition du mot “support” : 

“Élément qui soutient” ou “tout élément susceptible de véhiculer un message”

Donc si on reformule dans le cadre de la formation on peut obtenir cette définition: 

“Tout élément qui soutient le propos verbal du formateur susceptible de véhiculer des connaissances ou des compétences” 

 

S’ il ne constitue pas un élément de soutien pour le formateur coach, il est inutile.

S’ il n’aide pas à la compréhension et à l’apprentissage, il est inutile. 

Dans tous les autres cas, créer un support pour sa formation est un bon choix pédagogique. Mais vigilance quant à son élaboration: 

  • Un support de formation n’est pas obligatoirement une présentation
    • Par tout élément, cela sous entend qu’il peut prendre la forme souhaitée (diaporama, vidéo, audio, affiche, tableau blanc etc.) Les possibilités n’ont pour limites que votre imagination. 
  • Il doit aller à l’essentiel 
    • Trop d’informations viendrait invalider le but de transmission (attention à ne pas “gaver” comme des oies vos apprenants)
  • Ne pas négliger une forme soignée
    • Au risque qu’il ne soit pas lu. Si vous n’êtes pas le roi de la mise en forme et de l’harmonie des polices et des couleurs, faîtes vous aider ou utilisez des modèles. 

Faut-il donner le support ? 

Votre support est fin prêt et pédagogiquement viable mais maintenant vient la question à 100 000 dollars:  faut-il le donner aux apprenants ? Si oui quand? Si non pourquoi ? 

Malheureusement pas de réponse magique et universelle mais des pistes pour y répondre:

  • Choisir de le donner doit répondre à un objectif pédagogique de votre part (qui peut être simplement de rassurer les inquiets de début de formation) 
  • La temporalité doit être prévue en anticipant les potentiels désagréments 
    • Le donner avant la formation peut générer des absences (c’est bon tout est dans le support pas besoin de venir !)
    • Le donner pendant peut générer des distractions (Ah oui! Super chouette la page 26! alors que vous expliquez la page 4)
    • Le donner après peut générer des frustrations et provoquer des prises de notes trop élaborées (On sait jamais, peut être qu’on va pas nous l’envoyer, j’écoute pas et je recopie tout au cas où)
  • Le choix de ne pas le donner doit être expliqué et doit s’accompagner dans ce cas là d’une trace écrite, d’une ressource autre ou d’une réalisation de l’apprenant en formation.

 

  • La trace écrite 

Grande oubliée de la formation pour adulte, venant plutôt des méthodes pédagogiques du primaire et du secondaire, elle est pourtant essentielle et trop souvent confondue avec le support de formation. 

La trace écrite c’est ce avec quoi vont repartir les apprenants (en plus d’une éventuelle réalisation). Son but est de résumer les apprentissages vus en formation en les illustrant si possible d’exemples concrets (c’est ce qu’on appelait avant “la leçon”). 

Dans la configuration parfaite elle est construite avec ou par les apprenants en formation. On peut ainsi réaliser : 

  • une affiche (virtuelle ou réelle) ;
  • une carte mentale ;
  • une présentation ;
  • une vidéo.

 Ce sont bien sûr des exemples, le média employé importe peu, ce qui compte c’est de laisser une trace du moment qu’on vient de vivre, pour ancrer les savoirs et s’en souvenir.

Chez Numericoach, pour répondre à des besoins précis, nous avons choisi de réaliser un document hybride entre le support de formation et la trace écrite sur Google Slides. Il comporte à la fois des diapositives permettant d’appuyer et de guider le propos des formateurs professionnels (des consignes d’exercices ou des définitions) et d’autres qui serviront de trace aux apprenants (des captures d’écran des manipulations faîtes en formation avec leurs explications). 

boite à outil du formateur : tracé écrite, la mise en forme

boite à outil du formateur : tracé écrite, la mise en  forme de la police d'écriture

 

Vous avez aimé cette  partie immergée de l’iceberg ? On se retrouve prochainement pour la seconde partie de cet article! Au programme scénario pédagogique, compte rendu de formation, évaluation et pleins d’autres outils ! Nous vous donnons rendez-vous sur Numericoach pour découvrir toutes nos formations, et nos dispositifs de formations pour accompagner les apprenants afin qu’ils soient à l’aise dans le milieu professionnel. Et pourquoi pas, envisager une reconversion pour devenir futur formateur ? Sait-on jamais 😉 ! 

 

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !