De nombreux organismes de formation (OF) ont dû modifier profondément leur manière de procéder depuis 2020 et la crise sanitaire liée au virus de la Covid-19. Le distanciel s’est largement démocratisé et est devenu le moyen pour continuer à dispenser des formations. Nous sommes désormais en 2022 et si la pandémie n’est toujours pas officiellement terminée, les règles pour freiner l’épidémie (distanciel obligatoire, confinement, etc.) ont été largement allégées. Cependant, pour beaucoup de français, et ce quelque soit le domaine professionnel, le travail à distance a pris des allures de petit paradis. Plus besoin de se déplacer au bureau, de prendre son véhicule et de perdre du temps dans les bouchons, ou de subir les heures de pointe dans les transports en commun, on peut rester à son domicile pour travailler et donc gagner en confort. Notre salon est devenu notre environnement de travail, notre école, notre vie professionnelle. Les bénéfices ont été nombreux. Si bien que la popularité du télétravail depuis 2020 et l’apparition de la Covid a augmenté de 50 % selon plusieurs études.

L'importance de la Formation à distance

Pour une formation ouverte à distance, cela implique cependant de nombreux paramètres à prendre en compte, pour que la formation professionnelle continue se déroule au moins aussi bien qu’en présentiel. En effet, il ne s’agit pas là d’un travail de bureau classique où la contrainte principale réside dans la mauvaise connexion internet. Une formation avec des participants veut dire une bonne application de visioconférence, des interactions potentiellement plus compliquées avec les apprenants, une potentielle monotonie devant l’écran pendant la formation, etc. Tous ces points doivent être assimilés par l’organisme de formation, afin d’en tirer les bonnes conséquences et de proposer la meilleure formation à distance possible.

Chez Numericoach, notre équipe pédagogique est 100 % en remote (en télétravail) et cela depuis l’origine (2016). Nous sommes sans cesse en contact avec les outils numériques, que ce soit pour travailler ou pour communiquer entre nous. C’est un réel avantage, puisque l’ensemble de nos formateurs sont déjà familiarisés avec un environnement en ligne. Cela nous permet de mettre en place nos formations et en même temps, nous vous aidons à acquérir de l’expérience professionnelle. 

Cependant, ce n’est pas le cas de tous les organismes de formation. Dans beaucoup de cas, la crise sanitaire a été synonyme de panique à bord, et cela peut se comprendre. Passer du présentiel au distanciel en quelques semaines (voire quelques jours à peine) n’est pas chose aisée. Cela s’est fait parfois au détriment de la qualité. L’idée n’est évidemment pas de citer des noms, mais plutôt de lister les choses à ne pas faire lors d’une formation à distance, afin de garantir une qualité optimale pour vos apprenants.

 

Le distanciel, ce n’est pas du présentiel

Vous vous demandez peut-être ce que veut dire cette phrase bateau. La réponse est simple : de nombreux OF ont simplement transposé le contenu de leurs formations en présentiel pour une classe virtuelle en distanciel. Concrètement, ils proposaient les mêmes choses, que ce soit au niveau du fond (les fonctionnalités, les tutos, etc.) mais aussi de la forme. Ce qui a donné des formations longues, monotones, avec des apprenants qui ne participaient pas, et qui attendaient des heures devant leur écran. Vous ne pouvez pas animer votre formation initiale en présentiel de la même manière que derrière un écran. Le cadre de la formation est totalement différent et il faut réussir à évoluer pour que les apprentis puissent acquérir des compétences pour se former dans différents modules. 

Des erreurs sont arrivées, et cela peut se comprendre puisque la plupart des OF ont dû se dépêcher pour proposer des services en ligne, ce qu’ils n’étaient pas forcément habitués à faire. Mais le principal, c’est de s’en rendre compte, et de faire les changements adéquats.

Les outils numériques sont aussi importants que ce que vous apprenez

Nous restons dans la même lignée que le paragraphe précédent. En effet, il faut prendre en compte les outils que vous utilisez pendant votre formation à distance, dans le but d’insuffler ce côté ludique, éducatif et dynamique à votre présentation. Pauline a déjà rédigé un article listant tous les outils en ligne utiles pour rendre votre formation interactive. On peut citer Kahoot ou encore Slido, deux outils régulièrement utilisés dans les formations Numericoach ! Prenez 5 minutes pour aller le lire, et revenez sur cet article.

N’oubliez pas que nous sommes en 2022 et que les apprenants peuvent suivre leurs formations à distance sur plusieurs appareils différents (ordinateurs, tablettes, smartphones). Pensez donc à intégrer plusieurs formats de lecture différents.

Cependant, il est important de ne pas tout miser sur les outils, en oubliant la pédagogie. Désormais, de nombreux OF se sont mis à niveau côté numérique, mais il faut aussi que cela suive côté discours, pédagogie, prise de parole. Dans ce domaine, pas de secret : il faut s’exercer pour réussir in fine à gagner l’attention de l’apprenant. Pensez à poser des questions aux apprenants pendant la formation et à la fin, pour savoir si ça leur a plu, s’ils ont appris des choses et si votre discours était le bon. Le but n’est pas de vous enfoncer ou de vous abreuver de compliments mais d’avoir un retour objectif sur votre manière de faire en formation et d’améliorer votre pédagogie. De plus, cela apportera un côté humain à votre formation : vous interagissez avec vos apprenants, de la même manière que si vous étiez dans la même pièce qu’eux, en présentiel.

Les outils numériques pour la formation à distance

La conception en amont, c’est primordial !

Une bonne conception de la formation en ligne en amont, c’est la moitié du travail de fait. Et on rejoint les idées expliquées précédemment : si votre formation est bien pensée, avec des supports pédagogiques clairs, faciles à comprendre, des moments d’apprentissage couplés à des moments ludiques, etc. c’est du stress en moins le jour J. Chez Numericoach, nos formateurs sont eux-mêmes formés pour réussir au mieux leurs formations. Pensez à varier les supports pour varier les plaisirs et ne pas lasser les apprenants (et vous-même). Par exemple, des vidéos explicatives par ci, des textes concis par là, des fichiers d’exercices, etc. L’ensemble va créer quelque chose de vivant, suscitant l’intérêt des apprenants.

Pensez pratique autant que théorique

Chez beaucoup de personnes, formation rime avec ennui. Un formateur ou un éducateur dicte sa leçon, sans réaction de la part de son audience, et on veut que ça s’arrête vite. Vous aurez compris avec ce qui a déjà été dit que c’est de moins en moins le cas. Chez Numericoach, la pratique est aussi importante que la théorie. Évidemment, avant de penser “pratique”, il faut expliquer les concepts, donner un contexte, une utilité. Un apprenant ne va pas s’exercer sur un fichier Google Sheets si on ne lui a rien expliqué avant, surtout s’il est novice. Mais une fois ce palier passé, il est important d’impliquer l’apprenant en lui proposant de refaire ce qu’on lui a appris. Cela permet de retenir la théorie, de tester ses nouvelles compétences, et de rendre la formation plus ludique. Peu importe la forme, soyez créatifs ! Cela peut être des quiz, des cas pratiques sur une des applications en question, etc.

 

Vous avez maintenant toutes les bases pour assurer une formation à distance de qualité ! Gardez en tête que ce n’est pas une recette magique : vous devez avant tout aimer ce que vous faites, penser “technologie” et humain.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !