Il y a quelques mois nous parlions de l’importance de former ses collaborateurs à Google Workspace. Nous allons cette fois aborder le sujet de la formation comme obligation légale incombant à l’employeur… mais aussi quels en sont les travers ! 

L'importance de la formation professionnelle

La formation professionnelle, une obligation légale

Il est de bon ton de rappeler que la formation professionnelle est une obligation légale de l’employeur. Il est de son devoir d’assurer l’évolution des compétences de ses collaborateurs afin de maintenir leur employabilité.

 

Voici ce que nous dit l’article L 6321-1 du Code du travail) :

“L’employeur assure l’adaptation des salariés à leur poste de travail.”

Il veille au maintien de leur capacité à occuper un emploi, au regard notamment de l’évolution des emplois, des technologies et des organisations.

Il peut proposer des formations qui participent au développement des compétences, y compris numériques, ainsi qu’à la lutte contre l’illettrisme, notamment des actions d’évaluation et de formation permettant l’accès au socle de connaissances et de compétences défini par décret.

Les actions de formation mises en œuvre à ces fins sont prévues, le cas échéant, par le plan de développement des compétences mentionné au 1° de l’article L. 6312-1. Elles peuvent permettre d’obtenir une partie identifiée de certification professionnelle, classée au sein du répertoire national des certifications professionnelles et visant à l’acquisition d’un bloc de compétences.”

Cependant, c’est également au collaborateur d’émettre ses souhaits de formation, d’être volontaire dans cette démarche et de répondre aux sollicitations de son employeur sur ces sujets. L’employeur a alors une obligation de moyen.

Voici un extrait de la dernière jurisprudence à ce sujet : 

 

“Attendu que le salarié fait grief à l’arrêt de le débouter de sa demande de condamnation de l’employeur au paiement de dommages-intérêts pour défaut de l’obligation de formation alors, selon le moyen, que le fait que le salarié n’a bénéficié d’aucune formation professionnelle continue pendant toute la durée de son emploi dans l’entreprise établit un manquement de l’employeur à son obligation de veiller au maintien de sa capacité à occuper un emploi, entraînant pour l’intéressé un préjudice qu’il appartient au juge d’évaluer ; qu’en rejetant la demande de réparation après avoir pourtant constaté que durant 16 années le salarié n’a reçu aucune formation, aux motifs inopérants que le salarié n’indique pas les postes auxquels il aurait pu prétendre ou les formations demandées qui lui ont été refusées et que ses droits au DIF lui ont été régulièrement notifiés, la cour d’appel n’a pas légalement justifié sa décision au regard de l’article L. 6321-1 du code du travail”
Cour de Cassation, Chambre Sociale, 3 mai 2018 n°16-26.796

Les entretiens professionnels, le bon moment pour parler de ces sujets ! 

L’article L6315-1 impose également à l’employeur d’organiser un entretien professionnel tous les deux ans avec ses collaborateurs. À la différence de l’entretien individuel, de suivi ou autre nom que vous pouvez lui adresser, cet entretien professionnel a vocation à évoquer les perspectives d’évolution des acquis professionnels du collaborateur et comporter des informations relatives à la formation, la montée en compétences en interne ou la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE).

L’entretien professionnel concerne tous les salariés :

  • en CDI, CDD, contrat de travail temporaire, contrat aidé… ;
  • travaillant à temps plein ou temps partiel ;
  • dans toutes les entreprises et tous les secteurs d’activité.

Tous les 6 ans, l’entretien professionnel doit faire un état des lieux récapitulatif du parcours professionnel du collaborateur. Cet état des lieux permet de vérifier que le salarié a effectivement bénéficié des entretiens professionnels prévus au cours des 6 dernières années.

Il permet également de s’assurer qu’au cours de ces 6 dernières années, il a :

Un compte-rendu de l’état des lieux est alors rédigé durant cet entretien. Une copie est remise au collaborateur.

Obliger un salarié à se former, fausse bonne idée !

Nous avons vu que les employeurs sont soumis à une obligation de formation des collaborateurs. Certes, mais nous voyons aussi, nous, en tant qu’organisme de formation, les travers des obligations de formation dans certaines entreprises. En effet, des collaborateurs se retrouvent inscrits à des formations qu’ils n’ont pas demandées, pas souhaitées et parfois même, qui ne leur font pas du tout envie ou dont ils ne voient pas l’intérêt. Pour suivre une formation continue, il faut être motivé. L’absence de motivation peut être fatale dans la vie active aussi bien pour un collaborateur que pour un formateur.

Et vous savez ce que ça donne quelqu’un qui n’a pas envie de suivre une formation obligatoire ?

– De l’absentéisme quasiment à coups sûrs et des coûts à assumer pour l’entreprise qui pourraient être évités ; 

– Un phagocytage de la formation parfois : bâillements, caméra et micro coupés, aucune participation ou à l’inverse une prise de parole intempestive et un discours négatif sur la formation…bref un moment peu agréable pour les autres stagiaires et pour le formateur ;

– un impact proche de zéro sur un stagiaire de formation ou sur une personne en alternance. Cela équivaut à un financement de la formation inutile.

Obligation de former : fausse bonne idée

Il est aussi là le risque de vouloir simplement respecter une obligation légale sans l’emmener avec pédagogie au collaborateur.    

En bref, la formation doit être engageante pour les deux parties impliquées, ce doit être un processus interactif où les deux parties sont engagées et intéressées par ce qui est enseigné, doivent trouver leur compte et un intérêt réel à suivre cette formation. Et cela passe nécessairement par un truc tout bête mais tellement important : le dialogue ! 

D’ailleurs, lorsque l’on parle formation, on pense toujours formation externe, payante et coûteuse. Mais il existe plein d’autres moyens de faire monter en compétences son équipe, en permanence, en continu.

Bonus : ce que nous proposons chez Numericoach 

Chez Numericoach, nous avons plusieurs rdv réguliers pour accompagner les équipes dans leur montée en compétence. Voici les différents types de formations que nous proposons :

  • Chaque mercredi matin de 8H30 à 9H00 nous avons un temps de partage des nouveautés Google Workspace de la semaine précédente ou la présentation d’un outil en rapport avec le monde de la formation (Kahoot, Klaxoon, Wooclap, Teachup…). L’idéal pour acquérir de nouvelles connaissances ;
  • Lors de chaque réunion hebdomadaire, nous présentons aussi une extension Chrome, une fonctionnalité de la suite bureautique Google Workspace, une nouveauté ou une astuce ; 
  • Un Drive partagé NUM CONTENU (c’est son petit nom) qui est une véritable mine d’or avec des replays de formations, des capsules vidéos, des ebooks accessible à tous les collaborateurs en permanence ;
  • Les accès à la plateforme LiveMentor (coucou) sont ouverts à tous les collaborateurs qui peuvent y piocher des contenus divers autour du management, du marketing, de la gestion du temps ou encore des réseaux sociaux ;
  • Aussi un programme de certifications a vu le jour dans lequel chaque collaborateur peut passer ses certifications Google et ICDL et bien sûr monter en compétences au préalable pour l’obtenir sur son temps de travail ;
  • Les formateurs internes sont généralement en observation le premier mois d’embauche et font le tour du catalogue des formations Numericoach en suivant d’autres formateurs. C’est en quelque sorte une période de professionnalisation ;
  • Aussi notre blog : Numeriblog est la première plateforme francophone en termes de contenus Google Workspace, près de 3.000 articles permettent à tout à chacun de tout découvrir sur les outils Google et devenir un véritable ninja ;
  • Chaque collaborateur peut s’inscrire aux formations Numericoach et suivre des dizaines de thématiques pertinentes pour leur métier sur simple demande. Vous verrez que les formations proposées sont excellentes !

La montée en compétences

 

Je vous remercie pour votre attention, vous remercie pour tous ces stagiaires que vous inscrivez et que nous adorons accompagner au cours de leur carrière. J’applaudis les RH qui font attention à ce que les compétences soient maintenues dans les entreprises et qui ont bien le sens de la valeur des humains dans une entreprise. Je remercie chaque contact que nous avons avec vous et j’espère que vous n’inscrirez personne de force à nos formations parce que même si elles sont géniales, elles ne peuvent être utiles qu’à ceux qui en ont envie et besoin pour se former. Alors, si vous le souhaitez, découvrez nos formations pour acquérir des compétences ou vous perfectionner  ! 😉

 

 

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !